DFF 39 - septembre 2012

info document - JPEG - 239.7 koAux origines de la production de faïence fine à Chantilly, Montereau, Forges-les-Eaux, Creil et Choisy-le-Roi : la manufacture de "grès anglais" de Douai

par André Bigotte

Cet essai "en guise de pierre d’attente" a une double visée :
- corriger certaines erreurs et confusions qui entachent le précédent article que l’auteur a publié dans la revue "Les Amis de Douai" en 2010.
- tenter d’établir une "généalogie" de la faïence fine, de reconstituer le réseau ordonné de son développement à travers l’itinérance labyrinthique des manufacturiers et l’héritage qu’ils ont légué à chaque étape de leurs sinueux et incessants déplacements.
Il s’appuie principalement sur deux documents :
- le DFF n° 36 consacré aux familles anglaises qu’on rencontre dans les mêmes manufactures.
- l’ouvrage "Essai sur les faïences de Douai" publié en 1883 par A. Houzé de l’Aulnoit, petit-fils de l’administrateur de la manufacture sous la Révolution.

L’auteur donne ici tout un faisceau d’indices qui montrent que les mêmes techniciens ou manufacturiers sont allés d’une manufacture à l’autre au fil du temps, de 1781 à 1840 environ. Sont cités : Charles et Jacques Leigh, Jacques et Samson Bagnall, Charles et George Wood, André Dammann, Philibert Degand, Gaspard Houzé de l’Aulnoit, Charles Corbet, Eustache Bra, Lepet aîné, François Joseph Delbarre, Jean-Hippolyte Hautin, les 3 frères Paillart, Jean-Marc et Louis Xavier Boulenger, etc.

24 pages, 33 ill. en couleur (agrafé) -

Tirage papier d’origine (50 expl.) à 3,60 € = épuisé

Réimpression papier à la demande = 4,56 €

Avant de commander, voir Conditions & procédure de commande