Les faïences de Creil & Montereau
La revue « Passion Faïence » et « Les Dossiers de la Faïence Fine » sont des publications
de l'association de recherches et d'édition bénévole « Les Amis de la faïence fine »

DFF n° 37 - février 2012

JPEG - 308 ko

Les textes fondateurs de l’ancienne manufacture de faïence façon d’Angleterre de Montereau en 1774 et 1775

par Jacques BONTILLOT

Après la publication de l’étude de M. et Mme Bullot sur la faïencerie du faubourg St-Nicolas de 1739 à 1773, et notamment sous la direction de Mazois (DFF n° 33), ce dossier ne prétend pas en être la suite "totale" au point de vue historique... Il donne cependant un ensemble de textes relatifs aux débuts de cette nouvelle manufacture, en 1774 :
- 1°) la location de l’ancienne faïencerie Mazois par Holker fils, inspecteur général des manufactures.
- 2°) la traduction de la comptabilité détaillée, réalisée an Anglais durant le démarrage de la nouvelle faïencerie.
- 3°) le contrat d’association entre les frères Garvey et Holker, de Rouen, (les financiers) avec Clark et Shaw (les techniciens) pour l’établissement de cette fabrique.
- 4°) la requête de Holker fils à Trudaine de Montigny tendant à obtenir l’autorisation d’exercer.
- 5°) les arrêts de mars 1775 permettant d’officialiser cette création et la protéger.

28 pages, 9 ill. en couleurs.

Pour connaître le prix avant de commander ce numéro, voir Dossiers & Revue

Version imprimable de cet article Version imprimable

Référence de l'articlereference

DFF n° 37 - février 2012. Les faïences de Creil & Montereau [en ligne], 2012, [consulté le JJ/MM/AAAA].
http://www.amisfaiencefine.fr/DFF-no-37-fevrier-2012.html

Nous contacterContactez-nous

Bienvenue sur le site de l’association d’étude et d’édition, sans but lucratif, « Les Amis de la faïence fine ». Ce site, essentiellement consacré à la faïence de Creil-Montereau, est modifié quand cela est nécessaire. Revenez donc nous voir de temps en temps, et n’hésitez pas à nous faire part de vos critiques et suggestions. L’association n’effectue aucune estimation et ne s’implique absolument pas dans les transactions commerciales des collectionneurs. Elle ne s’intéresse qu’à la valeur patrimoniale des objets.

Conception : http://www.pierrez.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0